Arbitres, marqueurs: indispensables !

IN-DIS-PEN-SA-BLES. Mal-aimés, femmes et hommes de l’ombre, ils endossent les rôles les plus ingrats. Ils sont pourtant INDISPENSABLES ! Sans nos arbitres et marqueurs, le jeu serait impossible (essayez donc l’auto-arbitrage) et, administrativement, nos équipes ne pourraient évoluer au niveau qu’elles occupent actuellement.
Erwan Hadet, responsable de l’arbitrage du club (et passeur de l’équipe SM3) dresse un petit état des lieux.
Vocation. « J’arbitre depuis l’âge de 14 ans. L’arbitre est, à mes yeux, un acteur essentiel du jeu. Je le fais aussi pour servir mon club. Ce qui est dur, c’est d’enchaîner les entraînements, les matchs, les arbitrages. Difficile d’avoir une vie à côté. Je n’ai jamais connu de gros souci, de menace, même si je me souviens d’avoir donné un carton jaune à 14-13 au tie-break qui donnait la victoire à une équipe (à l’époque, le jaune valait un point de pénalité). Les seniors qui ont débuté le volley tardivement connaissent moins les règles que des minimes habitués à la coupe de France. Il faut faire de la pédagogie.»
Situation. « Actuellement, le club compte 5 marqueurs officiels : Isabelle Dufour, Aurel, Vincent, Gérard et moi (les arbitres officiels sont, de faît, marqueurs), 3 en cours de formation : Patrice, Bastien et Djokan et 2 en cours de validation : Claude et Véro. Nous avons 1 arbitre de Ligue (Isabelle) qui couvre la N3, 2 départementaux (Gérard et moi) qui couvrent les équipes Régionales et 1 arbitre jeune : Vincent. Et 2 arbitres en formation : Patrice et Bastien (jeune arbitre). Durant la saison, nous allons passer de 3 à 10 marqueurs et de 3 à 6 arbitres. Le contrat me semble rempli, mais il en faut toujours plus si le club poursuit sa progression.»
Motivation. « Il faut avant tout aimer arbitrer pour se lancer dans une formation (5 lundis soir d’affilée pour nos derniers formés). Ensuite, il y a une indemnisation qui n’est pas négligeable –plus en Ile-de-France qu’en région d’ailleurs- et qui peut être attractive pour des jeunes: 50 euros (25 par équipe) par match en Départementale, 60 en Régionale, 24 euros la feuille de match pour les marqueurs. Ainsi qu’une indemnité kilométrique. Pour faire naître l’intérêt, on pourrait aussi imaginer des mini-formations en interne, pour les joueurs ou parents, ne serait-ce que pour mieux apprécier le spectacle.»
Si des vocations sommeillent, n’hésitez pas à contacter Erwan !
arbitres

Dans la même rubrique :